Installation d’un poste de travail OpenSUSE Leap 15.0 KDE

OpenSUSEVoici le premier d’une série d’articles sur la distribution OpenSUSE Leap employée sur des postes de travail professionnels. Ce premier article décrit pas à pas l’installation toute simple d’un poste de travail basé sur l’environnement de bureau KDE. Cette installation nous servira de base pour des configurations personnalisées que nous aurons l’occasion d’aborder ultérieurement.

Lisez cet article sur le nouveau blog de Microlinux.

Ce contenu a été publié dans Documentation Microlinux, Non classé, OpenSUSE, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Installation d’un poste de travail OpenSUSE Leap 15.0 KDE

  1. manuf dit :

    Merci pour cette série qui commence superbement.
    Je lorgne depuis longtemps sur OpenSuse étant fan de KDE, mais leur écosystème me semble complexe (les dépôts surtout).
    Alors j’attends la suite avec impatience 🙂

  2. Jeff dit :

    Merci pour cette série qui, en effet commence très bien.
    Cependant n’étant pas un expert avec Linux (même si je me débrouille pas trop mal), je voudrais savoir la différence entre openSUSE Leap et Tumbleweed ?
    Encore merci.

  3. sogal dit :

    Salut et merci pour cet article.
    J’espère qu’il contribuera à faire connaître et apprécier un peu plus cette distribution, d’usage plutôt confidentiel dans la sphère francophone.
    Je vais partager de ce pas ton article sur le compte Twitter d’Alionet.

  4. sébastien dit :

    Moi j’ai envie de dire enfin des articles en français sur cette distribution, solide mais pour ma part peu documentée en français.
    Et là qui plus est par une personne avec un petit peu beaucoup d’expérience en linux, miam!

  5. NAVARRO dit :

    Bonjour
    Merci pour cette article.
    Je ne connais pas OpenSUSE, cela va me donner l’occasion de la tester.
    J’attends la suite de l’optimisation.
    Merci pour le travail que vous réalisez.
    Cordialement
    Christophe NAVARRO

  6. Eric dit :

    Bonjour/ bonsoir
    Pour ce qui utilise thunderbird avec lightning sous OpenSuse. Voici le lien pour avoir lightning en Français .

    http://releases.mozilla.org/pub/calendar/lightning/candidates/6.2b6-candidates/build1/linux-x86_64/

    Amicalement de Wuppertal

    • kikinovak dit :

      Merci beaucoup pour cette info précieuse. Effectivement, Lightning n’est pas traduit. C’est une des joies du monde de Linux, où il faut sauter à travers des cerceaux en feu pour obtenir une fonctionnalité triviale comme une traduction. Je pense que j’intégrerai l’info dans un article à venir.

  7. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ce billet sur une superbe distribution peu connu en France.
    Je vois que tu le fais dans un cadre professionnel, or la leap a une durée de vie de plus ou moins 1 ans et 6mois, avec une obligation de la part de l’administrateur de faire une action manuel pour monter en version , en gros juste changer les dépôts avec sed et faire un zypper dup…

    Donc ma question est, est ce que le peu de durée de vie entre chaque version est t’elle gênante par rapport a cents et ses dix ans ou est ce que le saut de version (qui fonctionne parfaitement chez opensuse comme sous debian pour ceux qui connaisse) contrebalance la chose?

    Autre question, ajoutes tu les dépôts packman pour le multimédia colle le ferait un habitué fedora/centos avec les rpmfusion ?

    • kikinovak dit :

      Bonjour,

      Effectivement, jusqu’ici j’ai utilisé CentOS sur tous mes postes de travail, au vu de sa durée de vie exceptionnelle. Or, j’ai eu quelques soucis avec cette distribution sur les postes de travail. Rebase de GNOME entre versions mineures, problèmes de compatibilité avec les portables très récents, etc. Après quelques tests avec Fedora, Kubuntu et KDE Neon, j’ai atterri à OpenSUSE Leap, qui est tout simplement mieux fichue sous le capot (oui, je suis formel), avec son mélange de base SLE et applications en semi-rolling. Je pense qu’il s’agit là d’un bon compromis. De toute façon, OpenSUSE Leap 15.x est supportée jusqu’en 2021, ce qui laisse le temps. Et je pense que si on a pu faire des mises à jour à chaud de Slackware, on n’a pas peur de faire la même chose avec OpenSUSE. :o)
      Et oui, je traiterai les dépôts Packman, le multimédia, les cartes NVidia et tout ça. Petit à petit, pas à pas et par doses digestes. La suite dans les jours à venir.

      • Merci pour ton retour, je suis moi-même utilisateur de openSUSE (et de Debian), je confirme que les upgrades à chaud fonctionnent parfaitement (passage de versions mineurs de la 42 à une version majeur 15 sans soucis), je note pas de difficulté vis à vis de ma debian, j’aurais tendance à dire que opensuse passe encore plus facilement cette étape tant qu’on reste dans un cadre prévu c’est à dire une version -1 vers une version +1 et non de gros changement comme une42.1 vers une 15 (quoique je n’ai pas essayé)…

        Je vois que tu as essayé deux distributions à base de Deb (kubuntu et neon) pourrais tu expliquer pourquoi pas Debian? (juste comme ça, j’ai pas mal de raisons de me détacher de debian depuis quelques temps, en faite tout est question de contribuer et chez Debian faire des paquets ou du moins les proposer c’est pas évident par rapport à d’autres dont opensuse)

        Bon courage avec openSUSE, j’espere que tes billets feront que cette superbe distribution soit plus populaire en France ce qu’elle mérite vu la qualité de celle-ci et la communauté accueillante et sympathique qui la fait!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.